Malgré le refus de l'initiative « pour des aliments équitables », le conseil fédéral doit exiger des règles pour un libre-échange plus durable

Les Verts regrettent le rejet, aujourd’hui, de leur initiative « Pour des aliments équitables ». Les bons résultats obtenus dans les villes et en Romandie représentent une promesse pour le futur. Les Verts continueront à s’engager avec opiniâtreté pour un commerce durable et une protection accrue des consommatrices et des consommateurs dans ce domaine, aux côtés de quelque 60 organisations partenaires. Mais une chose est claire : le Conseil fédéral doit impérativement revoir sa politique de libre-échange effréné.

Le bon résultat obtenu par l’initiative « Pour des aliments équitables » montre que la nourriture doit être produite de manière durable pour nombre de personnes en Suisse. Malheureusement, la réglementation actuelle génère concurrence déloyale et opacité. Les Verts s’engageront donc avec opiniâtreté, aux côtés de quelque 60 organisations partenaires, en faveur d’un commerce durable, d’un meilleur étiquetage des denrées alimentaires, et d’une nourriture davantage locale et durable.

Le Conseil fédéral et le Parlement sont maintenant tenus d’agir
Durant la campagne, tant le Conseil fédéral que le comité d’opposition n’ont eu de cesse d’exprimer leur sympathie à l’égard d’une économie agroalimentaire durable et ils n’ont jamais combattu l’objectif-même de l’initiative d’offrir davantage d’aliments équitables. Il est maintenant temps pour eux de tenir leurs promesses. Il y a un an, près de 80% de la population suisse a accepté l’article constitutionnel sur la sécurité alimentaire, manifestant ainsi clairement leur soutien au commerce durable. Le Conseil fédéral et le Parlement sont maintenant appelés à enfin concrétiser cet article et à adapter leur stratégie commerciale (de libre-échange) en conséquence. Les Verts continueront à s’engager de manière constructive pour la réalisation de leurs objectifs, où l’agriculture de proximité, la promotion du commerce équitable, un meilleur étiquetage des denrées alimentaires et la lutte contre le gaspillage alimentaire figurent en bonne place. Autant de revendications largement acceptées tout au long de la campagne de votation.

OUI à un arrêté fédéral sur le vélo crucial pour une meilleure protection du climat 
Les Verts se réjouissent du net OUI à l’arrêté fédéral sur le vélo. La promotion du vélo n’est pas seulement bénéfique pour la santé mais elle est aussi centrale pour la préservation du climat. La canicule de cet été a montré, une fois de plus, combien la crise climatique est devenue une réalité et combien il est désormais nécessaire de prendre des mesures efficaces.