Maintenant, ça suffit! Il faut stopper le démantèlement des subsides cantonaux à l’assurance maladie

La nouvelle hausse des primes maladie, de 4% en moyenne, met de nombreuses personnes en difficulté. La population fait les frais de l’accroissement incontrôlé du volume des prestations et de la course aux profits dans le secteur de la santé. C’est d’autant plus choquant que les cantons réduisent de plus en plus les subsides à l’assurance, comme l’ont fait récemment les cantons de Berne et de Schwyz. Seuls des subsides adaptés aux besoins des personnes en situation économique modeste peuvent freiner la hausse des primes individuelles.

Pour les Verts, le Conseil fédéral ne doit plus accepter la hausse des primes pour les personnes aux revenus modestes, qui contredit la loi. Plutôt que de continuer à « observer » la situation, comme il l’a exprimé dans sa réponse à diverses interventions parlementaires, il doit enfin agir. Les Verts formulent des propositions concrètes pour améliorer et harmoniser la pratique des subsides cantonaux, dans une motion déposée aujourd’hui au Conseil national.

Ils demandent également au Conseil fédéral de proposer enfin des solutions fédéralistes à l’organisation des caisses maladie (14.475). Une partie de l’augmentation des primes de 2017 est notamment due au fait que chaque caisse doit assurer ses propres réserves (ratio de solvabilité). Ces fluctuations peuvent être évitées grâce à la création de caisses maladie publiques dans les Cantons, comme les Verts l’ont demandé dans une initiative parlementaire. Les Verts se réjouissent qu’une initiative populaire s’empare de ce thème.