Pour un débat d’actualité sur les « Paradise Papers » et une votation sur les JO

Les « Paradise Papers » le montrent : l’évasion fiscale légale des multinationales et des super-riches est un problème mondial. Et le commerce des matières premières est le plus dangereux de Suisse – pour les pays spoliés, mais aussi pour la réputation de la Suisse. C’est pourquoi les Verts requièrent un débat d’actualité à ce sujet durant la session d’hiver. Ils déposeront par ailleurs une intervention parlementaire afin que les citoyennes et citoyens suisses puissent voter sur les Jeux olympiques 2026.

Lors de la prochaine session parlementaire, les Verts déposeront une série d’interventions sur les « Paradise Papers », dont la revendication principale est de taxer les flux financiers entre la Suisse et les paradis fiscaux, afin de tarir ces derniers. L’initiative pour des multinationales responsables est tout aussi essentielle. Les Verts la soutiennent depuis la récolte de signatures et inviteront son comité à la prochaine séance du groupe parlementaire.

JO : au peuple de décider !
Lors de sa séance, le groupe parlementaire a en outre réaffirmé la volonté des délégués verts du 26 août dernier d’avoir un vote populaire sur le projet « Sion 2026 ». Si la Confédération est prête à dépenser un milliard de francs, les citoyennes et citoyens doivent avoir voix au chapitre. Ceci d’autant plus que 650 millions de francs sont déjà venus se rajouter à la manne publique requise, et ce en moins d’un an. L’explosion des coûts pointe à l’horizon. Aux yeux des Verts, il est irresponsable de courir un aussi grand risque financier, sans que la population suisse ait son mot à dire.

Concrètement, les Verts déposeront une initiative parlementaire en faveur d’une loi-cadre, soumise au référendum facultatif, pour régler le soutien de la Confédération aux JO « Sion 2026 ». Ils demandent en outre que, dans son message au Parlement, le Conseil fédéral présente déjà un projet susceptible de faire l’objet d’un référendum.