#DébatsVerts17 : Bilan – Analyse – Perspectives


Aujourd’hui, à Berne, les Verts ont présenté leur projet #DébatsVerts17. La résurgence des forces autoritaires, antidémocratiques et climatosceptiques dans le monde place le parti devant de nouveaux défis. Les membres du parti écologiste et les Jeunes Verts débattront cet été des causes de la polarisation actuelle et discuteront de concepts alternatifs durables et émancipateurs.

Aujourd’hui, les Verts jouent un rôle fondamental de rempart contre le populisme. Leurs succès électoraux en Autriche ou aux Pays-Bas le montrent. « En Suisse aussi, depuis les élections fédérales de 2015, les Verts sont sur le chemin de la réussite », s’est réjouie la présidente Regula Rytz. Après le dernier dimanche électoral à Neuchâtel, les Verts se situent proportionnellement en tête, du point de vue des gains en nombre de sièges. En chiffres absolus, nous sommes le deuxième parti ayant remporté le plus de sièges dans les Parlements cantonaux. Dans les communes et les villes de toute la Suisse, l’influence des Verts s’est également renforcée.

« La vague de succès qui porte les Verts est le fruit de l’engagement de nombreuses personnes », affirme Regula Rytz. Sur le fond, le lien entre la protection de l’environnement, la justice sociale et les droits démocratiques suscite une adhésion croissante précisément chez les jeunes gens. Mais on récolte aussi les fruits d’un travail assidu de construction du parti et de deux campagnes nationales autour d’initiatives en 2016. Avec son excellent score, 46% de oui, l’initiative pour la sortie du nucléaire a ouvert la voie à la stratégie énergétique 2050. La coopération avec des milieux économiques progressistes, respectueux de l’environnement, se poursuivra. « En tant qu’entrepreneur, je m’engage pour une économie au service des êtres humains et respectueuse des ressources naturelles », a déclaré Gerhard Andrey, vice-président et entrepreneur. « Pour cela, il faut continuellement remettre en question le courant économique dominant. »

Lisa Mazzone, vice-présidente, a présenté le programme de #DébatsVerts17. « Les résultats seront pris en compte dans l’élaboration de la plateforme électorale 2019 et ils marqueront nos priorités de ces prochaines années », a affirmé Lisa Mazzone. « Il n’y a ni dogme ni chapelle chez les Verts – nous sommes un parti engagé. » Les Jeunes Verts participent aussi à #DébatsVerts17. « Les Verts doivent rester un parti de pionniers. C’est pourquoi il est important que nous affinions sans cesse notre profil et ses contours, et que nous développions de solutions nouvelles aux nouvelles questions qui surgissent », a résumé le vice-président Luca Maggi (Jeunes Verts).

Pour plus d'informations : www.debatsverts.ch