Histoire des Verts

Fondé en 1983, le parti écologiste suisse est un groupement politique encore jeune. Actuellement, il est le parti le plus important non représenté au Conseil fédéral. Contrairement à d‘autres mouvement qui, après des débuts prometteurs, disparaissent rapidement, les Verts défendent un projet politique à long terme.

La devise des Verts: « Ecologiquement cohérents – économiquement durables – socialement engagés – globalement solidaires »

Lors des élections nationales 2007, les Verts obtiennent le meilleur résultat de leur histoire ! Avec 9.6% des suffrages (7.4% en 2003), ils remportent 20 sièges (+7) au Conseil national et, c’est une première, conquièrent deux sièges au Conseil des Etats. Lors des élections nationales de 2011, Les Verts ont certes dû enregistrer un recul de 1.2% des suffrages et la perte de 5 sièges au Conseil national, mais dans divers cantons la tendance s’est maintenue vers le haut.

L'action des Verts ne se limite pas uniquement aux parlements ou aux exécutifs cantonaux et communaux. La démocratie directe leur offre tous les instruments nécessaires, tels l’initiative et le référendum, pour soumettre de nouvelles propositions à la population ou empêcher que des erreurs soient commises. Les Verts ne craignent pas d'en faire usage ! Par exemple, les Verts ont déposé deux initiatives populaires en automne 2012 : une initiative pour une économie verte et une initiative pour sortir du nucléaire.

A l‘avenir aussi, les Verts présenteront des propositions de réforme nécessaires à un avenir écologiquement cohérent, socialement engagé et globalement solidaire. Une économie durable, l'éradication de la pauvreté, une politique étrangère solidaire et une meilleure participation de tous les habitants aux processus démocratiques sont notamment nos priorités.